Ponctuation + DDWD + Jesuslesfilles

Samedi, 14 avril, 2018 - 21:00
Ponctuation + DDWD + Jesuslesfilles
//rock //psychédélique //garage
15$ prévente / 18$ régulier

PONCTUATION

Ponctuation présentera son 3e album en février 2018. Reconnu pour la qualité de ses performances, Guillaume Chiasson (Solids, Jésuslesfilles, The Blaze Velluto Collection), revient cette fois-ci accompagné d’un all-star band: Emmanuel Éthier (Chocolat, Bernari, Claxa Yells) à la Basse, Tommy Johnson (IDALG, Pop Goes, Colmor) à la Guitare et aux Claviers et Maxime Hébert (UUBBUURUU, Taleen, Les Breastfeeders) à la Batterie. Cette nouvelle formation à 4 permettra de rendre justice aux arrangements plus étoffés, voir atmosphériques, du nouvel album.


DOUBLE DATE WITH DEATH

Double date with death est un groupe québécois de rock garage lo-fi influencé par le punk, formé en 2014 et composé de Vincent Khouni (chant, textes et guitares), Mathieu Poirier (batterie) et
Julien Simard (basse et accompagnements vocaux).
Continuateurs du maître Daniel Johnston et de son art brut, de sa culte et primitive lo-fi, Double date with death est
célébré dans les profondeurs montréalaises comme une inébranlable machine de scène.
Fils autant du son «sale» de la «Sacto» souterraine des années 1980, que de la rapidité et de la rudesse du punk juvénile
original de la banlieue new-yorkaise des mid-seventies, le power trio, contemporain des Thee Oh Sees, Ty Segall et autres
souverains issus de la « new garage explosion » californienne intercède en faveur de la puissance et de la légèreté, de
l’imperfection et du réel.


JÉSUSLESFILLES

Le groupe a fait paraître trois albums et un EP, d’un rock affleurant du garage pour s’affilier des mélodies 90s,
succinct mais pas garroché, réfléchi mais urgent, réfléchi dans l’urgence. Un exercice de tensions et d’essences qui
s’est développé à travers Une belle table (Indépendant, 2010), un split EP avec The Peelies (Planet Of The Tapes,
2011), "Le grain d’or" (Indépendant / Sainte Cécile, 2014 - primé au GAMIQ 2014 comme Album rock de l’année) puis,
on est rendu là, Daniel (Blow The Fuse, 2018) - tout ça pas mal tout le temps appuyé par le bon Jean-Michel Coutu
(PyPy, I.D.A.L.G., Corridor, Crabe) à la réalisation et au mixage. Les scènes écumées, elles, vont de Osheaga au CMJ
Music Marathon et à Iceland Airwaves.
Présentement, Jesuslesfilles, c’est Martin Blackburn à la guitare et à la voix, Yuki Berthiaume (aussi d’I.D.A.L.G.) à
l’autre voix, Philippe Hamelin à l’autre guitare, Guillaume Chiasson (aussi de Ponctuation et Solids) à la basse et
Benoit Poirier aux tambours.

-+
pour suivre cet.te artiste

Sur la scène, ils chantent vite, tapent avec force sur les tambours et hochent du chef au rythme de leurs compositions faites d’un rock cathartique. Tout ça en français, merci beaucoup. (…) les deux frères derrière Ponctuation, sont de vrais esprits rock.

Sophie Chartier, Le devoir


By the end of Ponctuation's set, even those unfamiliar with the group's addictive garage rock were begging for more and who could fault them?

Thierry Côté, Exclaim.ca


 

Votre panier est vide.